000 - A LA UNE
20 Du bonheur de shooter au EF 100 mm f/2.8 stabilisé

Notre voyage photo à Hong Kong 2017, s’est terminé samedi… Merci aux six participants pour leur enthousiasme et leur courage (on a pas mal marché). J’aime toujours autant Hong Kong, que je trouve d’une richesse incroyable.

Même au Japon, il est difficile de trouver en une seule journée, autant de contrastes et de sujets photos aussi différents. Cette année, j’ai fait le pari de laisser un peu mon EF 70-200 mm f/4 au repos… Et j’ai préféré une solution plus légère : le Canon EF 100 mm f/2.8 L IS USM Macro.

Alors évidement il est moins polyvalent, mais plus compact, plus léger, plus piqué et plus lumineux… Et le passer de mon Canon EOS 5Ds R à mon minuscule EOS 100D, me permet de bénéficier d’une « sorte de zoom virtuel ». En effet, il se transforme en 160 mm (coefficient de x1,6 sur l’EOS à capteur APS-C). Certes, pas de quoi remplacer totalement un EF 70-200 mm f/4 : mais de quoi bénéficier d’un peu de souplesse. Je ne pourrais me passer d’un APS-C en voyage, en complément de mon Full Frame.

De l’autre côté du « spectre des focales » utiles en ville, j’ai par ailleurs souvent préféré mon Sigma 24 mm f/1.4 Art, à mon classique zoom EF 24-70 mm f/4… Voilà une solution intéressante, que je recommanderais plutôt à ceux qui ont déjà photographié une ville sous « toutes les coutures », comme c’est mon cas à Hong Kong. Lorsque j’arrive pour la première fois sur un sujet, j’ai par contre du mal à me passer d’un zoom « trans-standard ».

Ici encore, j’ai eu la solution de transformer mon 24 mm en 38 mm, lorsqu’il est monté sur le Canon EOS 100D (APS-C)… Pendant que mon 100 mm est monté sur le boitier Full Frame. 

En tous cas, avec ces deux optiques fixes (24 mm et 100 mm) et ces deux boîtiers (APS-C et Full Frame) : j’ai presque l’impression de pouvoir tout faire. Pour résumer : je dispose en effet de quatre focales utiles : 24 mm, 38 mm, 100 mm et 160 mm… Ajoutez-y éventuellement un pancake EF 40 mm f/2.8 (pas cher et minuscule), donc un 64 mm aussi… et vous n’avez besoin de rien d’autre ! 

Pour revenir au Canon EF 100 mm f/2.8 L IS USM Macro, il est incroyablement piqué et la stabilisation est étonnamment efficace… Je ne fais pas trop de macro par ailleurs : je l’avais acheté pour numériser des diapos surtout ! Quelques exemples de photos prises à Hong Kong cette semaine :

Au fait : le prochain voyage photo à Hong Kong se déroulera du vendredi 05 au samedi 13 janvier 2018. Et il y a déjà deux ou trois inscriptions… Attention n’attendez pas le dernier moment : car il est limité à 8 places. Détails et programme ici :

http://photoetmac.com/2015/11/voyage-hong-kong/
http://www.destinationphoto.com

Si vous n’avez jamais participé à un voyage photo, commencez par celui-ci… Lire la suite.

Lire la suite…

 

... un bon objectif fixe vaut mieux qu'un mauvais zoom !
APN : Panasonic
49 Viseurs électroniques : du nouveau enfin ?

Depuis le temps que j’explique que les viseurs électroniques actuellement sur le marché sont pathétiques. De médiocres petites télévisions couleurs, sur lesquelles on accepterait même pas de regarder un épisode de L’inspecteur Derrik en entier…

Relire : Votre viseur électronique est-il… « dépassé » ? Il semblerait qu’un nouveau modèle équipe le Panasonic GH5… Et d’après dPreview qui a jeté un oeil à l’intérieur, son viseur Oled de 3 680 000 points ringardise les modèles précédents… Ce qui n’est pas très difficile.

« The GH5’s viewfinder is a completely new unit. A 3680k-dot OLED panel gives a resolution of around 1280 x 960 pixels, which may not sound like a huge leap forward from the GH4’s 1024 x 768 panel, but it makes a huge difference. This 25% jump in linear resolution is enough to make the GH5’s viewfinder probably the best we’ve ever seen. Lire la suite…

 

... patience ! Il n'est pas encore temps !
APN : Canon
14 J’ai… enfin touché : le Canon EOS M5 !

Le Canon EOS M5 est disponible à Hong Kong depuis quelques semaines déjà… Je n’avais pas eu le temps de l’essayer en France, mais ici j’ai pu enfin le toucher et l’essayer rapidement. Voici mes toutes premières impression.

Connaissant bien l’ergonomie Canon, ainsi que les défauts et qualités des hybrides concurrents, j’ai pu m’en faire une assez bonne idée. Mais attention, cela ne signifie pas que j’ai fais le tour du Canon EOS M5 : très loin de là… Il me faudrait au minimum une bonne semaine de pratique en voyage pour le juger équitablement, face à d’autres boîtiers que j’ai pu essayer tranquillement sur la longueur.

Prise en main : le premier contact est pas mal. Franchement pas mal… Contrairement à l’impression que m’avait laissé l’EOS M3 : on tient parfaitement en main cet EOS M5… Bien que ce boîtier soit vraiment petit et léger, on le tient presque comme un EOS 100D.

La forme de reflex « fait l’affaire ». Et confirme mon impression que vraiment Sony s’était trompé avec les formes allongées des Sony A6000, A6300, etc… Non, je crois que tout utilisateur de reflex préférera revenir à un viseur central, ce qu’a bien compris Fuji en proposant les X-T1, X-T10, X-T2… Je suis prêt à parier que Sony finira par imiter Canon et Fuji en revenant à une « forme de reflex » pour ses hybrides APS-C, comme il a d’ailleurs choisi cette « formule gagnante » pour les A7.

L’avantage du Canon EOS M5 par rapport aux autres hybrides de prix équivalent : ses boutons et molettes plus grosses et plus agréables à manipuler… L’ergonomie, c’est vraiment la première « force » de Canon ! Comme sur tous les Canon (notamment depuis 5 ou 6 ans) : on est dans le net et précis, dans l’efficacité et dans le compréhensible.

Même le petit bouton servant à verrouiller molette des modes est bien là. La molette de correction manuelle d’exposition est juste assez ferme pour ne pas se dérégler toute seule, tout en restant facilement manipulable du pouce. Un petit bouton éjecte un minuscule flash pop-up que l’on replie manuellement.

Finition et fabrication : il est très réussi je trouve… L’ensemble ne « fait pas plastoc », comme certains le racontent sur Internet, dans une campagne « d’EOS M5 bashing » assez étonnante par sa virulence… Et relativement injustifiée.

La couleur est jolie, tout est bien dessiné et équilibré : vraiment c’est un bel objet que l’on désire dès qu’on le touche. Les matériaux sont satisfaisants, notamment le grip caoutchouté. On aurait jamais rêvé de ça en 2005 : rappelez-vous de la finition « glissante » de la poignée des reflex EOS de cette époque. Canon a fait d’énormes progrès de ce côté là en dix ans, dépassant Nikon qui était meilleur sur les finitions à l’époque.

L’Auto Focus Dual Pixel : je ne vais pas rentrer trop dans les détails, mais il m’a semblé assez rapide… Disons suffisamment rapide pour ce qu’un utilisateur d’hybride veut faire de son AF (souvenirs, voyage, portraits).

Si vous désirez plus rapide c’est qu’en fait : vous désirez peut-être un reflex ? Car oui : l’EOS M5 ne m’a pas donné tout de même pas la même sensation d’instantanéité qu’un reflex de dernière génération.

Mais il me faudrait un essai longue durée pour vous donner mon sentiment sur la réelle efficacité de son AF. Je dirais qu’il a l’air relativement satisfaisant, au moins autant que celui du minuscule Panasonic GM1, qui fait à peu près l’affaire.

Oui, mais il fait « un peu » de bruit : le déclenchement n’est pas 100% silencieux, dommage ! Il ne fait pas beaucoup de bruit, mais tout de même c’est dommage pour un hybride : un défaut que beaucoup de testeurs n’ont pas assez souligné. J’ai même l’impression que mon EOS 100D en mode silencieux, est presque plus silencieux. Enfin, il fait toujours moins de bruit qu’un reflex d’entrée de gamme Nikon dont le Mode silencieux est remarquablement peu efficace. Et toc… Lire la suite.

 

000 - A LA UNE
3 Groupe Facebook (ouvert) : « Lightroom en voyage »

Si vous aimez voyager (même pas très loin)… Si vous utilisez Lightroom, alors je vous invite à rejoindre le groupe (ouvert) « Lightroom en voyage » que je viens de créer :

https://www.facebook.com/groups/538585906333492/

Chacun pourra y faire par de ses expériences, de ses idées… Et aussi « aider son prochain », lorsque de petites difficultés apparaissent sur Lightroom. Ou plus largement sur le workflow « en voyage », qui est un peu devenu ma spécialité ! Rejoignez-nous !

 

... posez vous questions : quelqu'un vous répondra !
000 - A LA UNE
7 Bonne blague : un Canon EOS 6D MkII mirorless ?

Rassurez-vous : il n’y a aucune chance pour que le futur Canon EOS 6D MkII devienne un boîtier « mirorless »… comme annoncé récemment par quelques sites de rumeurs ! Tout simplement car les acheteurs de reflex full frame actuels, n’en « voudraient pas ».

Et que Canon connait ses utilisateurs : le leader du marché photo ne prendrait pas le risque de lancer un boîtier, qui « rebuteraient » les majorité des utilisateurs de reflex, qui ne cherchent qu’à « renouveler » leur matériel. Et ne tiennent pas à « essuyer » les plâtres avec des viseurs électroniques peu aboutis.

Il est par contre probable que Canon travaille depuis quelques temps sur des prototypes d’hybrides FF (ce qui est peut-être à l’origine de la rumeur qui a agité le web). Mais avant que le marché « amateur expert » soit prêt à se passer d’un viseur optique, il s’écoulera encore quelques années…

Personnellement je ne voudrais d’ailleurs pas d’un remplaçant à mon reflex actuel dépourvu de viseur optique. Et nous sommes largement majoritaires dans ce cas ! Et cela : même si le gain d’espace et de poids était sensible, ce qui ne sera pas la cas : car dans le domaine du Full Frame ce sont de toutes façons les objectifs qui pèsent lourds. Que l’on pèse un sac contenant un EOS 6D avec trois zoom ouvrant à f/4 : et qu’on compare avec un sac contenant un Sony A7 accompagné de trois zoom f/4 équivalents…

Rappelons enfin que les viseur électroniques actuels n’ont absolument pas évolué depuis plusieurs années (ce qui est en sois une sorte de scandale) : Votre viseur électronique est-il… « dépassé » ? Et que la photographes raisonnables ne « tolèrent » des viseur électronique qu’à deux conditions et dans deux cas très précis : Lire la suite…

 

on sera encore tranquille pour un moment !
ACTU : matos photo, divers
55 Canon EOS M5 testé par DPreview

Voilà un test qui confirme le bien que je pense depuis le début du Canon EOS M5 (1139 € avec la bague Canon). Ainsi, dPreview le classe parmi les meilleurs hybrides. Dépassé seulement par les Sony A6300 (1049 €), A6500 (1699 €) et le Panasonic G85…

Trois modèles qui dépassent l’EOS M5 d’une courte tête, quasiment uniquement grâce à leurs caractéristiques vidéo. Mais un test doit être lu avec « pondération » selon vos centres d’intérêts. Ainsi je vous recommande de pondérer systématiquement ce qu’écrit dPreview, qui a l’air de penser que tous les photographes accordent autant d’importance à la vidéo, qu’à la photo (mais c’est loin d’être le cas, je ne sais sur quelle planète habitent les rédacteurs de dPreview qui croient que tous les acheteurs d’appareil photo alimentent des chaines Youtube ?)…

Ainsi, si vous êtes comme moi (et comme tout le monde) et que vous ne faites pas « trop » de vidéo (et spécialement si le 4K ne vous intéresse absolument pas) : alors le Canon EOS M5 est actuellement le meilleur APN hybride, disponible pour la photo… Et ceci pour trois raisons. 

La première est le capteur de 24 Mpix, que bien peu de marques vous proposent en dehors de Sony et Canon… Lire la suite.

 

Le meilleur hybride pour la photo ?
APN : Nikon
14 Le mystère des Nikon DL résolu en 2017 ?

Rappelez-vous ! Février 2016, Nikon présentait trois modèles de Nikon DL, dont deux vraiment très excitants : Nikon DL en grand angle et standard, les 2 font la paire, Relire aussi : Pourquoi le Nikon DL 18-50 mm f/1,8-2,8 fera un carton.

Mais depuis : plus rien ! Et l’on s’interroge même sur l’échec relatif de la gamme Nikon One : Nikon va-t-il arrêter la gamme Nikon One ? Pourtant, le site Nikon USA semble toujours y croire… Lire la suite.

 

... morts nés ?
1 2 3 428